A.Rd ArT

05 janvier 2017

IL EST VIVANT !! ...enfin presque

 

01-crane-humain-moule

Et voilà il est enfin là ! Après une première tentative qui n'avait pas abouti en raison d'un moule raté, voici un nouvel essai concluant.

Je parle du moulage d'un crâne humain ! Pour le premier essai l'histoire remonte déjà à quelques années, j'avais un peu bourriné sur le moule, si bien que les tirages étaient bofs... Alors on laissé passer du temps, on a encore perfectionné les théories, puis de la pratique avec différents exercices, et enfin nous y sommes parvenus !! (Nous c'est moi et les "moi" du passé).

Pour faire un beau moule, il faut commencer par trouver un bon original. J'ai mon fournisseur et mentor de moulage pour cet étape.

Donc on prend un crâne humain (non je n'ai pas pris le crâne de mon initiateur), il s'agit d'une reproduction obtenu via l'internet, dont un moule et tirage ont déjà été fait. Je suis donc en possession de l'un des petits enfants de la première copie.

Ce qu'il faut c'est commencer par conceptualiser le moule, réfléchir à la manière dont placer les plans de joint sur le modèle, déterminer où mettre les clés, et penser à la manière dont le contre-moule viendra sur le moule sans l'emprisonner.

Il faut donc être patient et méthodique... ne possédant pas tout à fait ces compétences, j'ai plusieurs fois été légèrement agacé (ce que pourrais vous confirmer ma PACSouse ^^). Ok complètement énervé !!!

Mais je suis allé au bout du bordel cette fois !

Alors techniquement de quoi avons-nous besoin pour faire un joli moule :

- 1 kg de Plastiline dureté 50, même 2 kg c'est bien plus confortable.

- 1 sèche-cheveux (pas pour le crâne, il n'en a plus) mais pour ramollir la Plastiline c'est plus rapide que de malaxer.

- Du silicone RTV 181, en théorie 500 g me disait mon chef de moulage, moi j'ai quasi utilisé le kilo. Donc l'expérience permet d'économiser.

- De l'huile de silicone pour fluidifier et minimiser l'apparition des bulles.

- Du thixotrope pour mélanger au silicone, et faire en sorte qu'il ne dégouline pas partout.

- En option du colorant silicone histoire de voir les couches successives.

- De la vaseline pour isoler le silicone au niveau du plan de joint.

- De l'essence à la térébenthine pour nettoyer.

- De la résine pour le tirage, la polyuréthane c'est parfait.

- Puis de la gomme laque et des pigments pour la patine.

Enfin il est possible de défoncer les orbites à la scie cloche pour y placer des ampoules ^^

 

Puis la suite de l'histoire en image, écrire c'est bien mais c'est un peu long...    

07-crane-humain-moule

08-crane-humain-moule 09-crane-humain-moule 10-crane-humain-moule 11-crane-humain-moule

 

12-crane-humain-moule

13-crane-humain-moule 14-crane-humain-moule 15-crane-humain-moule

16-crane-humain-moule 17-crane-humain-moule

 

18-crane-humain-moule

19-crane-humain-moule

 

Crane

Posté par A_Rd à 00:20 - Commentaires [1] - Permalien [#]


22 septembre 2016

Une année dehors et tout le monde est mort

Alors voilà, il y a un an je mettais dehors toutes ces petites têtes de squelette.

Ces gamines sont issues d'un moule pour le recyclage des quantités préparées en trop. Genre on fabrique 100 ml de précieuse résine, et on constate avoir 20 ml de trop ; ce qui vous rappelle : non vous n'êtes pas encore un pro du moulage. Alors plutôt que de gâcher la matière, et bien autant couler dans un moule de petite contenance dédié à cet effet. Et tant qu'à faire, essayer des mélanges osés et interdits !

Mais au bout d'un moment les étagères se remplissent, alors on fout tout le monde dehors ! BAM !!! Et on voit l'érosion avoir raison de ses créations.

Tete-de-mort-1-an-dehors-01    

Tete-de-mort-1-an-dehors-02

En gros on a de la résine polyuréthane teintée dans la masse avec différentes peintures, du plâtre synthétique Staturoc peint avec du liant et des pigments, ou de l'acrylique, on peut distinguer sur la gauche de la feuille imitation or totalement oxydée, différentes craquelures dans le plâtres, bref tout est déglingué !

Au départ j'avais ça :

Tete-de-mort-1-an-dehors-03

Mon moule a depuis rendu l'âme, donc je ne fabrique plus ces charmantes en quantité industrielle.

Posté par A_Rd à 20:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 septembre 2016

Nouvel album Modelage

Un coin pour mes photos de modelage où je ne vais pas forcément rédiger des milliers de lignes sur les différentes étapes :


Mauvais-esprit-05

 

Posté par A_Rd à 23:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Tabouret de bar Ikéa transformé !

Avec plusieurs années de retard, environ 2, voici un tabouret customisé à la peinture et au feutre peinture.

Il faut imaginer le tabouret de bar classique, le moins cher, et acheté en occasion sur le bon coin car je n'ai plus la photo de ce qu'il était à l'origine. Un exemple ci-dessous qui me semble plutôt ressemblant, c'est très probablement lui : 

Tabouret-Ikea

 

Après un petit ponçage au papier de verre j'ai couvert le bois brut de gesso pour avoir une bonne couche d'accroche. Même plusieurs couches qui ont chacune été poncée pour obtenir une surface lisse : 

Tabouret-Custo-01

 

Après j'ai appliqué de la peinture acrylique avec un spalter synthétique souple pour éviter au maximum les traces de pinceau. Idem plusieurs couches et du ponçage. La peinture c'est de la Amsterdam, elle est facile à appliquer, et les couleurs sont vives. Puis j'ai préparé le motif que je souhaitais peindre :

Tabouret-Custo-02

Le motif esquissé (on peut l'interpréter comme de la boyasse ou du cerveau) j'ai repassé les trais avec de un feutre peinture noir genre Posca ou Molotow, je sais plus... Malgré le ponçage j'avais tout de même une surface avec un peu de relief, c'était chiant car de temps à autre la mèche du feutre faisait des projections. Moralité il faut poncer encore et toujours !

Tabouret-Custo-03

 

Motif tout de noir repassé, j'ai repris le pinceau et la peinture pour la mise en couleur, toujours avec des pinceaux synthétiques. Cette fois un Raphaël Textura à pointe ronde, car il a une très bonne tenue, et permet de travailler en détail + divers pinceaux souples pour les surfaces afin de faire de l'aplat :

Tabouret-Custo-05

C'est à peu près à ce moment que j'ai commencé à devenir fou, car je dépassais sur une surface, puis sur l'autre, et je devais sans cesse faire des retouches pour parvenir à un résultat propre. Au final on verra ci-dessous le tabouret dans un état presque fini, je viens de découvrir que je n'ai pas de photo sous la main de la réalisation finale. A ce jour le tabouret a été cassé durant mon dernier déménagement... C'est bête non ?

Tabouret-Custo-06

Tabouret-Custo-detail

13 août 2012

Sculpey sur Paris !

Ou trouver de la Sculpey sur Paris ? Et bien chez Rougier & Plé ! J 'y ai trouvé la Super Sculpey, et la Super Sculpey Firm au rayon moulage! Une bonne surprise ! Car ce produit n'est pas facile à trouver en boutique !!

Posté par A_Rd à 10:50 - Commentaires [1] - Permalien [#]

26 août 2011

Reproduction d'un bijoux

On m'a demandé de reproduire cette croix dans le but d'avoir un double en cas de perte de l'original. Je pensais que cela serai simple et rapide, mais non, il y a toujours de petites difficultés techniques imprévues...

2011-08-25 Croix 003

Le moule est Siligum, élastomère de la marque Gédéo. Il se présente sous forme de pâte, une blanche et une bleue. On mélange à part égale ces deux pâtes, on malaxe pour que ce soit bien homogène, et il n'y a plus qu'à presser contre l'objet dont on souhaite l'emprunte. Ci dessus j'ai fait un lit de Siligum dans lequel j'ai couché la croix. En 10 minutes, la première partie du moule est prête.

2011-08-25 Croix 005

Une fois la première partie prise, on l'enduit de graisse de vaseline afin que la deuxième couche de Siligum n'adhère pas sur la première. Et il n'y plus qu'à presser la pâte pour faire la deuxième partie du moule.

2011-08-25 Croix 006

Le moule en deux partie est presque prêt. J'ai ensuite découpé des évents au cutter. Ainsi que le trou de coulé.

2011-08-25 Croix 008

Voici le moule refermé, avec les évents permettant à la résine de remonter dans les branches de la croix sans faire de bulles.

2011-08-25 Croix 011

Voici un premier tirage en résine polyuréthane... catastrophique !!! J'ai des bulles partout, les pointes des branches de la croix ne sont pas terribles... J'ai fait 6 essais en tout, celui-ci doit être le 3éme, le premier a terminé en morceau... Mes évents au cutter étaient vraiment une mauvaise idée... A savoir que la croix fait 4,5 cm de haut, à cette échelle travailler grossièrement est une très mauvaise idée. Donc :

2011-08-25 Croix 012

J'ai recommencé un moule, avec des évents à chaque pointe. Je pensais que cela serai mieux, ça l'a été, un peu, mais encore des bulles... La coulé à cette échelle est vraiment aléatoire. J'ai procédé autrement, j'ai versé de la résine dans les deux parties de mon moule à plat, j'ai attendu qu'elle se fige un peu, et j'ai assemblé le moule en pressant. Evidemment ça en fou partout, faut vraiment employer des gants. En tout cas c'est avec ce procédé que j'ai obtenu le meilleur résultat.

2011-08-26 003

A gauche, tous les essais en coulé, à droite celui en assemblage.

2011-08-26 004

Voici le résultat. A noter qu'à cette échelle la résine polyuréthane polymérise beaucoup moins vite, et qu'à la sortie du moule ma croix était molle. En attendant un peu elle commence à se figer, l'avantage de cette souplesse, c'est de pourvoir ébarber facilement.

Au final un petit boulot simple d'apparence, mais avec quelques difficultés !

Posté par A_Rd à 12:48 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,